Mandats et structures de l'AEN


Groupe d’experts sur l’analyse des incertitudes de modélisation

Président(s) : Tomasz KOZLOWSKI, États-Unis
Secrétaire :  Ian HILL
(ian.hill@oecd-nea.org)
Membre(s) :Tous les pays membres de l'AEN
Participant(s) à part entière : Commission européenne
En vertu des Statuts de l'AEN
Observateur(s)(Organisation Internationale) : Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)
Par accord
Date de création :30 juin 2010
Fin de mandat :30 juin 2020

Mandat (Document(s) de référence) :

Mandat (Extrait) :

Extrait de document NEA/SEN/NSC/WPRS(2016)2
(traduction non officielle)

Mission

Sous la direction du Groupe de travail sur les aspects scientifiques des réacteurs (WPRS), le Groupe d’experts exécutera certaines tâches concernant l’analyse des incertitudes de modélisation mutiphysique des systèmes nucléaires actuels et futurs. Les filières de réacteurs étudiées incluent, sans s’y limiter :

Objectifs

Le Groupe d’experts conseillera le WPRS et les spécialistes du nucléaire sur les travaux scientifiques nécessaires (données et méthodes, expériences de validation, études de scénarios) pour améliorer la méthodologie d’analyse de la sensibilité et des incertitudes de modélisation de divers systèmes de réacteurs et scénarios.

Il s’intéressera principalement aux incertitudes de modélisation des transitoires dans les réacteurs à eau ordinaire. Ses objectifs seront les suivants :

Résultats attendus

Fréquence des réunions

Une réunion annuelle du Groupe d’experts au complet, en liaison avec les réunions du WPRS. Un atelier annuel consacré à l’analyse des incertitudes de modélisation des systèmes de réacteurs, en rapport avec benchmarks correspondants. 

Collaboration avec d’autres groupes

Le Groupe d’experts travaillera en étroite concertation avec le Groupe d’experts sur les données d’expériences multiphysiques, les benchmarks et la validation (EGMPEBV) relevant du Comité des sciences nucléaires de l’AEN. Il travaillera également en coordination avec le Groupe d’experts du WPNCS sur l’analyse des incertitudes dans les calculs de sûreté-criticité (UACSA) et le Groupe de travail du CSNI sur l’analyse et la gestion des accidents (WGAMA). Il participera également à des projets de recherche coordonnée de l’AIEA sur l’analyse des incertitudes de modélisation des réacteurs à haute température.