Mandats et structures de l'AEN


Groupe d’examen technique du Projet international d’évaluation de la physique des réacteurs

Président(s) : John BESS, États-Unis
Secrétaire :  Ian HILL
(ian.hill@oecd-nea.org)
Membre(s) :Tous les pays membres de l'AEN
Participant(s) à part entière : Commission européenne
En vertu des Statuts de l'AEN
Observateur(s)(Organisation Internationale) : Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)
Par accord
Date de création :16 février 2017
Fin de mandat :15 février 2019

Mandat (Document(s) de référence) :

Mandat (Extrait) :

Extrait du document NEA/SEN/NSC/WPRS(2017)3

Mission

Sous la direction du Groupe d’experts sur la physique des réacteurs et les systèmes nucléaires avancés (EGRPANS), le Groupe de révision technique du Projet international d’expériences de physique des réacteurs (IRPhE) coordonnera le programme du projet IRPhE ainsi que l’élaboration du manuel et de la base de données IRPhE. Ces outils comprennent un ensemble évalué de spécifications de benchmark issues d’expériences conduites dans des réacteurs du monde entier. Ces spécifications de benchmark sont principalement destinées à être utilisées par des analystes de la physique des réacteurs pour la validation des méthodes de calcul et des bibliothèques de données de base associées.

Le Groupe de révision technique du projet IRPhE pilotera également le développement d’un outil de base de données (IDAT) destiné à faciliter l’accès des utilisateurs aux benchmarks IRPhE.

Objectifs

Fournir aux acteurs de la recherche et de l’industrie nucléaires un ensemble évalué de spécifications de benchmark tirées des expériences conduites dans des réacteurs du monde entier. Plus précisément, les objectifs sont les suivants :

Méthode de travail

Le Groupe de révision technique du projet IRPhE coordonnera étroitement ses travaux avec d’autres groupes du NSC qui développent ou exploitent des bases de données d’expériences intégrales. En particulier, il entretiendra des liens étroits avec le projet international d'évaluation de benchmarks sur la sûreté-criticité (ICSBEP), supervisé par le Groupe de révision technique du projet ICSBEP sous la direction du Groupe de travail sur la sûreté-criticité nucléaire (WPNCS). Il entretiendra également des liens étroits avec le projet sur l’évaluation des inventaires de combustible usé, coordonné via la base de données SFCOMPO qui recense les compositions isotopiques mesurées pour le combustible usé avec les historiques d’exploitation et les données de conception. Enfin, il entretiendra des liens étroits avec le projet sur le blindage contre les rayonnements, coordonné via la base SINBAD relative aux expériences de blindage.

L’un des aspects essentiels du processus d’évaluation est l’analyse rigoureuse des incertitudes, y compris la quantification des corrélations entre expériences. Le Groupe de révision technique du projet IRPhE travaillera donc en coopération très étroite avec le Groupe d’experts du WPNCS sur l’analyse des incertitudes dans les calculs de sûreté-criticité (EGUACSA) ainsi qu’avec le Groupe d’experts sur les données d’expériences multiphysiques, les benchmarks et la validation (EGMPEBV).

Le Groupe de révision technique du projet IRPhE invitera des experts de pays non-membres et coopérera avec eux.

Résultats attendus

 

* Le Projet international d’expériences de physique des réacteurs (IRPhE) a été établi en 2004. Jusqu’en février 2017, ce projet était géré par le Groupe d’experts sur la physique des réacteurs et des systèmes nucléaires avancés (EGRPANS) et faisait rapport au Groupe de travail sur les aspects scientifiques des réacteurs (WPRS).