Mandats et structures de l'AEN


Groupe de travail sur l’analyse et la gestion des accidents (WGAMA)

Président(s) : Luis E. HERRANZ, Espagne
Secrétaire :  Nils SANDBERG
(nils.sandberg@oecd-nea.org)
Vice-Président(s) : Didier JACQUEMAIN, France
Membre(s) :Tous les pays membres de l'AEN
Participant(s) à part entière : Commission européenne
En vertu des Statuts de l'AEN
Observateur(s)(Organisation Internationale) : Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)
Par accord
Union de l’industrie de l’électricité (EURELECTRIC)
Date de création :31 décembre 1999
Fin de mandat :31 décembre 2020

Mandat (Document(s) de référence) :

Mandat (Extrait) :

Extrait du document NEA/CSNI/R(2017)17

Le Groupe de travail sur l’analyse et la gestion des accidents (WGAMA) est responsable des activités qui concernent les situations accidentelles susceptibles de se produire dans les centrales nucléaires, ce qui recouvre les aspects techniques suivants : la thermohydraulique du circuit primaire, les accidents de dimensionnement, les conditions précédant la fusion du cœur et la progression des accidents ainsi que les phénomènes en cuve, les possibilités de refroidir des cœurs surchauffés, l’interaction du corium hors cuve avec le réfrigérant et les structures, la production de gaz combustibles à l’intérieur de l’enceinte de confinement, leur distribution et leur possible combustion, le comportement physico-chimique des espèces radioactives dans le circuit primaire et dans l’enceinte de confinement et le terme source. Les activités du Groupe de travail seront centrées sur les réacteurs actuels mais s’appliqueront aussi à certaines conceptions de réacteurs avancés. La définition des priorités s’effectuera en fonction des critères adoptés par le Comité sur la sûreté des installations nucléaires (CSNI), en particulier l’importance pour la sûreté et les questions liées au risque et aux incertitudes.

Le WGAMA a pour mission d’évaluer et, le cas échéant, de renforcer les connaissances techniques nécessaires pour éviter, limiter et gérer les accidents qui pourraient se produire dans des centrales nucléaires. Sa mission est aussi de promouvoir une convergence de vues entre les différents pays membres sur les problèmes de sûreté ainsi que les analyses et stratégies de gestion des accidents.

Afin de remplir cet objectif, le Groupe de travail devra :

Le Groupe de travail rend compte au CSNI et l’assiste dans ses travaux. Son programme de travail est exécuté par des groupes spéciaux restreints constitués chacun pour mener à bien une activité particulière sous sa conduite. Il est chargé de produire des rapports sur l’état de l’art et d’autres rapports techniques, des séminaires et conférences avec les comptes rendus correspondants, des exercices de comparaison et des propositions de recherches en commun.

Le Groupe de travail s’efforce de répondre aux demandes du Comité sur les activités nucléaires réglementaires (CNRA), du CSNI et des pays membres et veille à coordonner son activité avec les autres organes de l’AEN, notamment le Groupe de travail sur l’évaluation des risques (WGRISK) pour la définition des priorités et les séquences accidentelles possibles, le Groupe de travail sur l’expérience acquise en cours d’exploitation (WGOE) pour les nouveaux sujets, le Groupe de travail sur l’intégrité et le vieillissement des composants et des structures (WGIAGE) pour l’évaluation du vieillissement et de l’intégrité des structures, le Groupe de travail sur la sûreté du combustible (WGFS) pour les questions qui concernent la sûreté du combustible, et le Groupe de travail sur les facteurs humains et organisationnels (WGHOF) pour les aspects humains et organisationnels de la gestion des accidents. Le WGAMA travaille aussi en coordination avec le Comité des sciences nucléaires (NSC) de l’AEN sur des sujets scientifiques tels que les méthodes avancées de calcul neutronique et thermohydraulique. Les interactions avec les projets communs seront renforcées comme le recommande le Plan d’action du CSNI.