NEA/COM(2011)5
Paris, le 16 septembre 2011
English

Les chefs des principales autorités nucléaires débattent de la sûreté
des nouveaux réacteurs

Plus de 120 experts des autorités de réglementation et de l'industrie nucléaires se sont réunis à Paris les 15-16 septembre afin de discuter des progrès du Programme multinational d'évaluation des conceptions (Multinational Design Evaluation Programme – MDEP) ainsi que du futur de la sûreté nucléaire globale. Cette conférence s'inscrit dans un contexte sensible, après le récent accident nucléaire de Fukushima Daiichi.

Les participants à cette deuxième conférence MDEP sur les activités en matière de conceptions de nouveaux réacteurs comprenaient les chefs des autorités réglementaires nationales, des fabricants de nouveaux réacteurs et les exploitants, ainsi que des représentants des groupements industriels et d'organisations responsables du développement des standards nucléaires.

M. Luis E. Echávarri, Directeur général de l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN), qui assure le Secrétariat du MDEP, a souligné l'ampleur des progrès accomplis depuis l'établissement de ce dernier, il y a cinq ans, tout comme le « chemin concret vers la convergence des pratiques en matière de sûreté nucléaire que cette initiative unique est en train de tracer entre les autorités de sûreté nucléaire ».

M. André-Claude Lacoste, Président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et du Comité stratégique du MDEP, a pour sa part souligné les bénéfices et la valeur ajoutée que la participation à ce programme a apporté aux pays membres ainsi qu'à la sûreté nucléaire de manière plus générale.

Les participants ont discuté des avancées réalisées par les groupes de travail du MDEP qui examinent les conceptions de l'EPR d'AREVA et de l'AP1000 de Westinghouse ainsi que des résultats des groupes de travail dédiés aux systèmes numériques de contrôle-commande, les codes et normes mécaniques, tout comme la coopération dans l'inspection des fabricants de réacteurs.

Des positions communes ont également été finalisées sur les systèmes numériques de contrôle-commande ainsi que certains aspects des conceptions de l'EPR et de l'AP1000. Le programme a également publié un protocole d'inspection des fabricants de réacteurs, qui est transmis aux fabricants soumis à de telles inspections, et une revue de la structure et de l'application des objectifs de sûreté de haut niveau.

Des représentants du groupe de travail sur la coopération en matière d'évaluation et d'autorisation des conceptions de réacteurs (Co-operation in Reactor Design Evaluation and Licensing – CORDEL) de l'Association nucléaire mondiale (World Nuclear Association – WNA) ont également conduit une discussion sur les initiatives de l'industrie concernant la standardisation.

L'extension possible du MDEP à de nouveaux membres a été envisagée, compte tenu de l'intérêt exprimé par les autorités réglementaires nationales de l'Inde, des Pays-Bas, de la Turquie et du Vietnam. Avant de les associer aux activités du MDEP, le Comité stratégique prévoit d'examiner la candidature des pays entreprenant dans le court terme l'évaluation de la sûreté ainsi que la construction de nouveaux réacteurs. Des décisions individuelles concernant les candidatures seront prises par pays dans les mois qui viennent. 

Tous les participants ont convenu que cette deuxième conférence MDEP a été primordiale pour partager des informations au niveau international, dans les secteurs public et privé, ainsi que pour obtenir les opinions des principales parties prenantes quant aux prochaines étapes de cette initiative multinationale unique.

Informations sur le programme

Le Programme multinational d'évaluation des conceptions (MDEP) a été lancé en 2006 par l'Autorité de sûreté nucléaire des états-Unis (Nuclear Regulatory Commission – NRC) et par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française. Elle a pour objectif de mettre au point des approches innovantes pour utiliser au mieux les ressources et les connaissances des autorités nationales de sûreté nucléaire chargées de l'évaluation de nouvelles conceptions de réacteurs de centrales nucléaires. L'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN) assure le Secrétariat technique du MDEP.

Les membres actuels comprennent les autorités de sûreté nucléaire de dix pays, à savoir l'Afrique du Sud, le Canada, la Chine, les états-Unis, la Finlande, la France, le Japon, la République de Corée, la Russie et le Royaume-Uni. Le MDEP réunit les ressources de ces dix autorités de sûreté nucléaire afin d'harmoniser l'évaluation de la sûreté des conceptions des nouveaux réacteurs et constitue un programme important pour les projets de nouveaux réacteurs nucléaires.

Liens associés

Multinational Design Evaluation Programme (MDEP)
Programme of the Second Conference on New Reactor Design Activities
Proceedings from the First Conference on New Reactor Design Activities
NEA press room

CVs des participants

Luis E. Echávarri | Gregory B. Jaczko | André-Claude Lacoste | Koichiro Nakamura


Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN)
Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef par intérim, Relations extérieures et relations publiques
Tél. : +33 (1) 45 24 10 10
Adresse mél : press@oecd-nea.org
Internet : www.oecd-nea.org

Autorité de sûreté nucléaire (ASN)
Mme Évangelia Petit
Chef du Bureau Information des Publics,
Responsable relations médias et affaires publiques
Tél. : +33 (1) 40 19 86 61
Adresse mél : evangelia.petit@asn.fr
Internet : www.asn.fr

L'AEN réunit 30 pays membres de l'OCDE. Sa mission consiste à aider ses pays membres à maintenir et à approfondir, par l'intermédiaire de la coopération internationale, les bases scientifiques, technologiques et juridiques indispensables à une utilisation sûre, respectueuse de l'environnement et économique de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques.