NEA/COM(2010)6
Paris, le 15 septembre 2010
English

La structure économique de la chaîne d'approvisionnement des isotopes médicaux :
l'explication-clé de la pénurie

La structure économique actuelle de la chaîne d’approvisionnement du radioisotope à usage médical le plus largement utilisé n’encourage pas de nouveaux investissements. Telle est la principale conclusion de L’approvisionnement en radioisotopes médicaux : Étude économique de la chaîne d’approvisionnement en molybdène-99, publiée aujourd’hui par l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN). En l’absence de changement permettant de traiter les défaillances de marché, de nature politique et technologique, l’approvisionnement en molybdène-99 (Mo-99) et en technétium-99m (Tc-99m), son produit de désintégration, continuera à être incertain, mettant de la sorte en péril les services-clés d’imagerie médicale pour des millions de patients dans le monde.

L’approvisionnement en Mo-99 a été moins fiable au cours de la dernière décennie, en raison de l’arrêt imprévu ou prolongé des quelques réacteurs de recherche produisant du Mo-99 ainsi que de leurs installations de transformation vieillissants. L’étude montre que les bases historiques du marché ont abouti à une chaîne d’approvisionnement économiquement insoutenable. Les prix de l’irradiation dans les réacteurs de recherche ont été fixés trop bas pour supporter de manière durable la production de Mo-99 et ne donnent pas d’incitations financières suffisantes pour le remplacement ou la rénovation des réacteurs vieillissants. L’autonomisation de la phase de transformation en activité commerciale (pendant laquelle le Mo-99 est extrait et purifié à partir des cibles irradiées) ainsi que la structure des prix pratiqués plus en aval dans la chaîne d’approvisionnement ont accentué cette situation. En fait, les gouvernements ont subventionné de manière non transparente les coûts associés aux services d’irradiation, et dans certains cas, les coûts de la transformation, à travers leur soutien à ce type d’installations.

Pour obtenir une chaîne d’approvisionnement économiquement soutenable, la rémunération de l’irradiation des réacteurs et des services de transformation doit prendre en compte les coûts complets liés à la production. Dans l’environnement actuel, à un moment où les gouvernements réexaminent leur niveau de subventions aux réacteurs, facturer les coûts totaux aboutirait vraisemblablement à une hausse des prix sur le marché. Cependant, d’après le rapport, l’impact d’une hausse des prix sur les coûts finaux des procédures de diagnostic médical serait minime. De telles hausses de prix permettraient également le développement nécessaire de la chaîne d’approvisionnement à base d’uranium faiblement enrichi plutôt que d’uranium hautement enrichi, ce changement contribuant aux efforts globaux de lutte contre la prolifération nucléaire.

Afin de créer une chaîne d’approvisionnement économiquement soutenable, le rapport propose un certain nombre de pistes à examiner par les décideurs. Au niveau des gouvernements, une définition et une communication claire de leur rôle dans le soutien financier à l’industrie constitue un préalable nécessaire. Ce préalable étant levé, les coûts totaux de la production de Mo-99 doivent être identifiés et financés. Les acteurs de la chaîne d’approvisionnement doivent également reconnaître la valeur des capacités de réserve et avoir la volonté de les financer afin d’assurer un approvisionnement fiable. Pour surmonter ce problème ancien et continu d’investissements insuffisants en capital, des changements doivent intervenir.

L’approvisionnement en radioisotopes médicaux : Étude économique de la chaîne d’approvisionnement en molybdène-99 constitue le premier rapport d’une série d’études préparées afin de soutenir les travaux du Groupe à haut niveau sur la sécurité d’approvisionnement en radioisotopes médicaux (HLG-MR) de l’AEN. Cette étude offre une analyse unique de la structure économique et de l’état actuel de la chaîne d’approvisionnement en Mo-99/Tc-99m (depuis les réacteurs jusqu’aux patients), et présente des options aux gouvernements et aux autres décideurs-clés en vue de créer une structure économique soutenable. Elle permettra également aux parties prenantes de mieux appréhender les coûts d’approvisionnement en Mo-99 et contribuerait in fine à un meilleur fonctionnement du marché.

L’AEN et son Groupe à haut niveau sur la sécurité d’approvisionnement en radioisotopes médicaux continueront à soutenir les efforts déployés visant à assurer un approvisionnement fiable sur le long terme de ces importants radioisotopes médicaux en diffusant des informations pertinentes, des analyses économiques, des options et des recommandations sur la situation du marché.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de l’AEN : www.oecd-nea.org/med-radio/.


Contact presse :

Mme Cynthia Gannon-Picot
Chef des relations extérieures et des relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
E-mail : 
Site internet : www.oecd-nea.org
Twitter : @oecd_nea

L’AEN réunit 31 pays membres. Sa mission consiste à aider ses pays membres à maintenir et à approfondir, par l’intermédiaire de la coopération internationale, les bases scientifiques, technologiques et juridiques indispensables à une utilisation sûre, respectueuse de l’environnement et économique de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques.