Paris, le 14 septembre 2009

In English

LES CHEFS DES AUTORITÉS RÉGLEMENTAIRES RENFORCENT LA SÛRETÉ DE LA CONCEPTION DES NOUVEAUX RÉACTEURS NUCLÉAIRES

Les principaux chefs des autorités de sûreté nucléaire viennent de se rencontrer à l'OCDE, à Paris, avec les constructeurs et les exploitants de centrales ainsi qu'avec les organisations de standardisation, marquant une importante étape pour renforcer la sûreté nucléaire au niveau mondial.

Alors que de plus en plus de pays planifient la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, une initiative internationale, le Programme multinational d'évaluation des conceptions (MDEP) a été lancé en 2007 dans l'objectif de développer des approches innovantes et pour mettre en commun les ressources et le savoir des autorités de sûreté responsables de l'évaluation réglementaire de la conception des nouveaux réacteurs. À travers le MDEP, les autorités de sûreté visent à accroître la protection du public et de l'environnement. En particulier, grâce à cette coopération renforcée, les autorités de sûreté vont améliorer l'efficacité du processus d'évaluation de la conception des réacteurs et accentuer la convergence des pratiques règlementaires.

Les autorités de sûreté nucléaire de dix pays, à savoir l'Afrique du Sud, le Canada, la Chine, la Corée, les États-Unis, la Finlande, la France, le Japon, la Russie et le Royaume-Uni, participent au MDEP. L'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN) assure le Secrétariat technique du programme. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) participe également aux activités du MDEP.

Après avoir avancé de manière significative dans leurs objectifs, les membres du MDEP ont pensé qu'il était temps d'organiser un échange formel avec les autorités de sûreté des autres pays, les représentants de l'industrie et les organisations de standardisation. La conférence MDEP, convoquée à cette fin, s'est tenue les 10-11 septembre 2009 et a réuni plus de 170 participants provenant de 23 pays et de 10 organisations internationales.

M. Luis Echávarri, Directeur général de l'AEN, a exprimé sa satisfaction de voir que « le programme MDEP a été formellement transformé en un projet de long terme visant à faciliter la coopération sur l'évaluation de la conception des nouveaux réacteurs et à assurer la convergence des prescriptions et des pratiques réglementaires. »

Les autorités de sûreté des pays ayant un nombre limité de réacteurs ou planifiant des nouveaux réacteurs se sont montrées très intéressées par l'expérience des autorités de sûreté nucléaire participant au MDEP en matière d'évaluation des nouveaux types de réacteurs.

M. André-Claude Lacoste, à la fois Président de l'Autorité de sûreté nucléaire française et Président du Comité stratégique du MDEP, a confirmé que « le MDEP est un programme-clé pour la construction de nouveaux réacteurs. C'est un processus de long terme qui produira des résultats intermédiaires. Pour renforcer l'efficacité du dispositif, nous nous concentrerons sur un nombre limité de tâches. Nous avons également besoin de l'implication de toutes les parties prenantes. Je suis content de voir que la conférence ait réuni avec succès une représentation si large de constructeurs, d’exploitants, d'organisations de standardisation et d’autorités de sûreté. Cela doit cependant demeurer un processus continu. »

Il a ajouté que la conférence a donné l'opportunité à tous les participants d'être parfaitement informés sur les activités et les réalisations du MDEP ; elle leur a également permis d'exprimer leurs recommandations sur les moyens de coopérer au niveau mondial, de promouvoir des conceptions standards ainsi que d'harmoniser les prescriptions.

M. Gregory Jaczko, nommé Président de la Nuclear Regulatory Commission (NRC, autorité de sûreté nucléaire américaine) en mai 2009, assistait pour la première fois à une conférence MDEP. M. Jaczko a souligné l'importance du MDEP pour renforcer la sûreté nucléaire au niveau mondial. « Le MDEP est une initiative qui est couronnée de succès car elle permet à chaque autorité réglementaire de devenir mieux informée, plus concentrée sur la sûreté et plus forte dans son processus de prise de décision indépendante. Je soutiens sans réserve cette conférence MDEP et les efforts à venir d'ouverture et de coopération, éléments essentiels d'une supervision réglementaire efficace des nouveaux réacteurs et de ceux en exploitation. »

M. Jukka Laaksonen, Directeur général de STUK, l'autorité de sûreté nucléaire finlandaise, note que la standardisation renforce la sûreté et que l'initiative MDEP s'attaque à des questions-clés pour réduire les incertitudes en matière de procédure d'autorisations.

M. Nikolay Kutin, Président de Rostechnadzor, l'autorité de sûreté nucléaire russe, a rappelé ses attentes s'agissant du développement des procédures et des critères pour l'évaluation de la conception des réacteurs. Il a souligné la mondialisation du marché nucléaire et donc le besoin de convergence.

M. Michael Weightman, Inspecteur en chef du UK Nuclear Installations Inspectorate (autorité de sûreté britannique), remarque « l'importance du MDEP s'agissant de l'interaction entre les personnes, la nécessité de conserver la bonne cadence pour produire des résultats à court terme et le souhait que le fruit de ce travail soit utile à une large communauté. »

M. Koichiro Nakamura, Directeur général adjoint de l'Agence de sûreté nucléaire et industrielle du Japon, a confirmé la participation active des autorités japonaises dans les activités du MDEP et a encouragé une interaction appropriée avec les représentants de l'industrie.

M. Lacoste a résumé les principales conclusions après deux jours de débats à la conférence, indiquant que le MDEP était une initiative réunissant un réseau efficace et efficient d'experts de différents pays, que les résultats à venir du MDEP étaient grandement attendus et que, par conséquent, cette initiative devrait accroître la dissémination de l'information vers un groupe élargi de parties prenantes (les autorités de sûreté, les pays « nouveaux entrants » dans le nucléaire, l'industrie et le public). Il proposera au Comité stratégique du MDEP qu'une conférence similaire soit organisée d'ici à deux ans. Le Comité stratégique traitera également de la meilleure manière d'interagir avec l'industrie.

####

Plus d'informations

Multinational Design Evaluation Programme (MDEP)

Transmission enregistrée -La conférence de presse internationale : L’harmonisation de la sûreté nucléaire dans le monde, La construction de nouveaux réacteurs

NEA : section presse

CVs de participants - Luis E. Echávarri | Gregory B. Jaczko | André-Claude Lacoste

 

Contact presse :

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 (1) 45 24 10 10, Fax : +33 (1) 45 24 11 10
E-mail :
Internet : www.oecd-nea.org



L’AEN réunit 30 pays membres de l’OCDE. Sa mission consiste à aider ses pays membres à maintenir et à approfondir, par l’intermédiaire de la coopération internationale, les bases scientifiques, technologiques et juridiques indispensables à une utilisation sûre, respectueuse de l’environnement et économique de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. Elle fournit des évaluations faisant autorité et de dégager des convergences de vues sur des questions importantes qui serviront aux gouvernements à définir leur politique nucléaire, et contribueront aux analyses plus générales des politiques réalisées par l’OCDE concernant des aspects tels que l’énergie et le développement durable. L’AEN est une source d’informations, de données et d’analyses appuyée par l’un des meilleurs réseaux internationaux d’experts techniques.