In English

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, 1er juin 2006

Des ressources en uranium suffisamment abondantes pour soutenir la croissance de l'énergie nucléaire

Selon la dernière édition de l'ouvrage de réputation internationale sur l'uranium, qui est publié aujourd'hui, les ressources mondiales en uranium sont plus que largement suffisantes pour répondre aux besoins prévus.

Uranium 2005 : Ressources, production et demande, également appelé Livre rouge, estime que les ressources classiques connues, récupérables à un coût inférieur à 130 USD/kg, c'est-à-dire légèrement supérieur au prix spot actuel, s'élèvent à environ 4,7 millions de tonnes.

Si l'on se base sur la production d'électricité nucléaire en 2004, cette quantité suffira à alimenter les centrales pendant 85 ans. Néanmoins, la totalité des réserves mondiales, qui pourraient être disponibles au prix du marché, est bien plus importante. L'étude estime, d'après les données géologiques et les connaissances sur l'uranium contenu dans les phosphates, que plus de 35 millions de tonnes sont exploitables.

Depuis son plancher historique de 2001, le prix spot de l'uranium a été multiplié par plus de cinq. Face à cet accroissement, l'industrie de l'uranium a consacré de nouveaux investissements importants à la prospection, une décision qui devrait aboutir à une augmentation des ressources disponibles. Les dépenses mondiales de prospection se sont élevées au total à plus de 130 millions d'USD en 2004, en hausse de près de 40 % par rapport à 2002 et avoisinent 200 millions d'USD en 2005.

Un grand nombre de nouveaux projets miniers ont également été annoncés, qui pourraient accroître sensiblement la capacité mondiale de production d'uranium. On a assisté à un revirement spectaculaire des perspectives de l'industrie.

Durant les 15 dernières années, le prix de l'uranium était très bas en raison de l'excédent des stocks commerciaux, de la mise sur le marché d'uranium de provenance militaire ainsi que d'autres sources secondaires. A la fin de 2004, la production mondiale d'uranium (40 263 tonnes) satisfaisait environ 60 % des besoins du parc de 440 réacteurs nucléaires commerciaux exploités dans le monde (67 450 tonnes). L'écart entre la production et la demande était comblé par les sources secondaires. Ces dernières diminuant actuellement, le déficit devra de plus en plus être couvert par la production primaire d'uranium.

La puissance nucléaire installée au niveau mondial devrait se situer, d'ici 2025, entre 450 GWe (+22 %) et 530 GWe (+44 %), contre 370 GWe environ à l'heure actuelle. Les besoins en uranium devraient donc se hisser à une quantité annuelle entre 80 000 tonnes et 100 000 tonnes. Les ressources connues aujourd'hui sont suffisantes pour répondre à cet accroissement.

A plus long terme, les progrès de la technologie nucléaire permettront une utilisation nettement plus efficace des ressources en uranium. De nouveaux réacteurs en cours de conception et de développement seront capables de produire plus de 30 fois plus d'énergie pour une même quantité d'uranium que ceux d'aujourd'hui.

Uranium 2005 : Ressources, production et demande, qui a été préparé conjointement par l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN) et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), sur la base des informations officielles transmises par 43 pays, comporte des statistiques sur les réserves, la prospection, la production et la demande d'uranium ainsi que des projections des besoins jusqu'en 2025.

*********

Uranium 2005 : Ressources, production et demande
Rapport conjoint de l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire et de l'Agence internationale de l'énergie atomique
OCDE, Paris, 2006 - ISBN 92-64-02427-1

€120, £82, US$150, ¥16 700 

Pour tout compte rendu, veuillez mentionner le titre et les références de l'ouvrage. 

Les commandes peuvent être adressées à
Extenza-Turpin
Stratton Business Park, Pegasus Drive, Biggleswade, Bedfordshire, SG18 8QB, Royaume-Uni
OECD Customer Service: +44 (0)1767 604960
Tél. : +44 (0)1767 604800, Fax : +44 (0)1767 601640

E-mail : oecdrow@turpin-distribution.com - Site web : www.turpin-distribution.com
Commandes en ligne : www.oecd.org/bookshop
(paiement sécurisé par carte bancaire)

Contacts avec la presse :

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
Fax : +33 1 45 24 11 10
E-mail: 
Website: www.oecd-nea.org

Peter Rickwood
Chargé de l’information
Division de l’information
Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

Tél. +43 1 2600 22047
Tél. +43 0 699 165 22047 (portable)

E-mail: p.rickwood@iaea.org

Site web : www.iaea.org

L' AEN réunit 30 pays membres de l'OCDE. Sa mission consiste à aider ses pays membres à maintenir et à approfondir, par l'intermédiaire de la coopération internationale, les bases scientifiques, technologiques et juridiques indispensables à une utilisation sûre, respectueuse de l'environnement et économique de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques. Il lui appartient aussi de fournir des évaluations faisant autorité et de dégager des convergences de vues sur des questions importantes qui serviront aux gouvernements à définir leur politique nucléaire, et contribueront aux analyses plus générales des politiques réalisées par l'OCDE concernant des aspects tels que l'énergie et le développement durable. L'AEN est une source d'informations, de données et d'analyses appuyée par l'un des meilleurs réseaux internationaux d'experts techniques.

L' AIEA est la principale instance intergouvernementale de coopération scientifique et technique dans le domaine des utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire. Organisation autonome créée en 1957 par les Nations Unies, elle réalise des programmes destinés à optimiser la contribution de la technologie nucléaire à la société tout en contrôlant son utilisation pacifique.

Autres liens

Ressources, production et demande de l'uranium : bilan de 40 ans (pdf, 40 ko)

Joint NEA/IAEA Uranium Group (informations disponibles en anglais)