In English

La gestion du plutonium à moyen terme

Réutiliser le plutonium produit dans les réacteurs thermiques relève, pour une entreprise d'électricité, d'une décision stratégique étroitement liée à sa stratégie de gestion du combustible usé. L'une des possibilités consiste à retraiter le combustible usé dans les usines de retraitement pour le réutiliser immédiatement. On peut aussi reporter à plus tard le recyclage du plutonium et entreposer en attendant le combustible irradié. C'est la disponibilité des différents types de réacteurs qui détermine l'échéancier du recyclage du plutonium aujourd'hui mais aussi à moyen et à long terme.

Les usines de retraitement actuelles sont toutes conçues pour séparer le plutonium résiduel du combustible déchargé afin de le réutiliser. Historiquement, il s'agissait de récupérer suffisamment de plutonium pour alimenter un parc grandissant de réacteurs rapides susceptibles d'entrer en service à mesure que s'épuiseraient les réserves d'uranium et que le prix de cette matière première augmenterait. Pour diverses raisons, principalement parce que le prix du minerai d'uranium est resté faible, les réacteurs rapides ne sont pas encore exploités à échelle industrielle ; partout, l'échéance a été repoussée.

Pourtant, les spécialistes sont encore nombreux à penser que les réacteurs rapides sont la solution la plus satisfaisante pour ce qui est de la durabilité à long terme. Néanmoins, tant qu'ils ne seront pas exploités à l'échelle industrielle, la question de la gestion du plutonium sortant des usines de retraitement se posera.

Un nouveau rapport de l'AEN, Plutonium Management in the Medium Term*, fait le tour des diverses solutions techniques envisageables pour gérer le plutonium, à partir d'aujourd'hui jusqu'au moment où l'on aura mis en place un cycle du combustible parfaitement durable. Ce rapport, qui décrit les diverses propositions présentées ces dernières années, explique la raison d'être, les spécificités techniques et la situation actuelle de chacune des solutions. Par souci d'exhaustivité, on y a inclus des concepts sur lesquels on ne travaille plus activement aujourd'hui. Avec une courte description de chaque proposition, des références pour un complément d'information et des commentaires sur les mérites relatifs des diverses solutions, fruits du consensus des spécialistes du domaine, ce rapport constitue une source d'information particulièrement pratique.

PLUTONIUM MANAGEMENT IN THE MEDIUM TERM
ISBN 92-64-02151-5, OCDE/AEN 2003, 68 pages (en anglais seulement).

Pour tout compte rendu, veuillez mentionner le titre et les références de l'ouvrage.

Plutonium Management in the Medium Term est disponible gratuitement à l'adresse
http://www.oecd-nea.org/html/science/docs/pubs/nea4451-plutonium.pdf
ou, sous forme papier, sur demande à adresser au Bureau des publications de l'AEN,
Le Seine St. Germain, 12 boulevard des Iles, 92130 Issy-les-Moulineaux, France (nea@oecd-nea.org).


* Plutonium Management in the Medium Term a été préparé sous l'égide du Groupe de travail sur la physique du combustible au plutonium et des cycles innovants (WPPR) du Comité des sciences nucléaires de l'OCDE/AEN.

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef par intérim, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
Fax : +33 1 45 24 11 10
E-mail: 
Website: www.oecd-nea.org