In English

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 8 janvier 2002

Les futurs cycles du combustible nucléaire au cœur de la réflexion de l'agence pour l'énergie nucléaire

Dans un rapport à paraître*, l'Agence pour l'énergie nucléaire (AEN) pose un regard neuf sur diverses options du cycle du combustible nucléaire à l'étude dans les pays de l'OCDE, qui pourraient améliorer la compétitivité et la durabilité de l'énergie nucléaire à moyenne ou à longue échéance. Ce rapport s'adresse principalement aux responsables du développement de l'énergie nucléaire et des politiques énergétiques.

Bien que toujours soumise à des contraintes socio-politiques, l'énergie nucléaire connaît un regain d'intérêt depuis la prise de conscience de l'impératif du développement durable et du risque de changement climatique. Ce rapport analyse, par la méthode multicritère, comment les évolutions scientifiques et techniques actuelles du cycle du combustible nucléaire peuvent déboucher sur des modes de production d'énergie plus durables qu'exige la société.

L'existence d'un hiatus entre la perception du public et le point de vue des experts sur les performances de l'énergie nucléaire, par exemple la gestion des ressources naturelles et les répercussions environnementales et sanitaires, pose un réel problème. Etant donné la multitude de composantes du développement durable, on a besoin d'un ensemble unique d'indicateurs pour caractériser ce développement. L'analyse multicritère des différentes options possibles pour le cycle du combustible nucléaire peut se révéler un moyen efficace de gagner la confiance du public si ce dernier est invité à participer à l'évaluation de ces options. Reste encore, pour que cette méthodologie soit véritablement applicable, à améliorer la quantification de ces critères et indicateurs ainsi que la disponibilité des données concernant les progrès récents des cycles du combustible nucléaire avancés.

Le rapport fait le tour des évolutions potentielles et prometteuses des systèmes nucléaires qui sont destinées à satisfaire les critères du développement durable et à répondre aux préoccupations du public. Il recense les principaux avantages de ces cycles, tout comme leurs inconvénients perçus. Au delà des réacteurs à eau avancés et des cycles du combustible des réacteurs à haute température refroidis au gaz qui pourraient atteindre la maturité industrielle dans les dix à vingt prochaines années, les progrès des cycles du combustible avancés dépendent de nouvelles filières de réacteurs permettant d'atténuer encore l'impact sur l'environnement de l'énergie nucléaire. Toutefois, ces nouvelles filières exigent d'importants travaux de R-D sur le cycle du combustible et ne devraient pas voir le jour avant plusieurs dizaines d'années. C'est le cas du cycle au thorium et des réacteurs à sels fondus. Certains de ces cycles du combustible, en particulier ceux qui font appel à la séparation et à la transmutation des radioéléments à vie longue, ne parviendront à réduire de façon significative la radiotoxicité potentielle des déchets que s'ils fonctionnent pendant des dizaines d'années voire des siècles.

L'érosion des financements publics de la R-D et le peu de moyens que l'industrie risque de consacrer à des recherches à long terme étant donné la concurrence qui règne aujourd'hui sur les marchés, exigent une réflexion. Pour l'essentiel, il s'agit d'intensifier la collaboration internationale en matière de R-D nucléaire publique afin de développer pleinement les options nucléaires avancées dans le cadre des contraintes financières existantes.

LE CYCLE DU COMBUSTIBLE NUCLÉAIRE
Aspects économiques, environnementaux et sociaux
OCDE, Paris 2002, ISBN 92-64-29664-6, 175 pages
€ 37 - £ 23 - US$ 33 - ¥ 700


Pour tout compte rendu, veuillez mentionner le titre et les références de l'ouvrage.

Les commandes peuvent être adressées au Centre OCDE de Paris,
2, rue André-Pascal, 75775 Paris Cedex 16, France - Tél. : 33 (0)1 4524 8167 - Fax : 33 (0)1 4524 1950 Mél : sales@oecd.org - Internet: www.oecd.org
Commandes en ligne : www.oecd.org/publications
(paiement sécurisé par carte bancaire)

(*) La version française de cet ouvrage sera disponible dans le courant du mois de février.

Contact

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef par intérim, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
Fax : +33 1 45 24 11 10
E-mail: 
Website: www.oecd-nea.org