PRESS COMMUNIQUÉ
Paris, le 7 décembre 2000

 

 

L'AEN examine l'énergie nucléaire dans une perspective de développement durable

Dans le cadre d'un projet triennal de l'OCDE sur le développement durable, l'Agence pour l'énergie nucléaire (AEN) annonce la publication d'un rapport destiné aux décideurs qui examine les caractéristiques spécifiques de l'énergie nucléaire dans l'optique du développement durable. Ce rapport vise à aider les gouvernements à évaluer dans quelle mesure l'énergie nucléaire est compatible avec les objectifs du développement durable et comment elle peut y répondre au mieux.

Le concept du développement durable est né à la fin des années 80 et a été défini comme un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Au sens le plus large, le développement durable comprend l'équité au sein d'un même pays, entre pays et entre générations, et intègre la croissance économique, la protection de l'environnement et le bien-être social. L'un des défis majeurs des politiques de développement durable est de prendre en compte ces trois dimensions de façon équitable, en mettant à profit leurs interactions et en procédant au besoin aux arbitrages indispensables.

D'après ce rapport, l'analyse des caractéristiques de l'énergie nucléaire dans le cadre du développement durable montre que la démarche adoptée dans le secteur nucléaire est généralement en phase avec l'objectif fondamental du développement durable qui consiste à transmettre aux générations futures un ensemble d'actifs tout en minimisant les charges et les impacts sur l'environnement.

Bien que les centrales nucléaires existantes soient généralement compétitives, y compris sur les marchés déréglementés de l'électricité, la compétitivité économique des centrales nouvelles continue de poser un problème en raison de leurs coûts d'investissement élevés, même si les coûts externes du nucléaire sont déjà largement internalisés.

Dans les pays de l'OCDE, l'énergie nucléaire, dans des conditions normales d'exploitation, a des incidences sanitaires et environnementales minimes. Cependant, pour pouvoir continuer, à terme, à contribuer aux objectifs du développement durable, l'énergie nucléaire devra se maintenir à un niveau élevé de sûreté en dépit de l'intensification de la compétition économique dans le secteur électrique, du vieillissement des réacteurs et du développement de cette industrie dans des pays et régions où elle n'était pas présente jusqu'alors.

On estime que l'évacuation des déchets radioactifs à vie longue en formations géologiques est une technique sûre qui peut être mise en ouvre sans affecter la compétitivité de l'énergie nucléaire. Bien qu'il ne soit pas urgent d'un point de vue technique de mettre en service des dépôts pour les déchets à vie longue, il est important de démontrer, par la mise en place et l'exploitation de telles installations, que les objectifs du développement durable peuvent être satisfaits.

Plus généralement, afin de répondre aux objectifs du développement durable, l'énergie nucléaire devra parvenir à un plus haut degré d'acceptation par le public que ce n'est le cas actuellement dans de nombreux pays. Le rôle des gouvernements est de permettre au public d'appréhender dans une même perspective les aspects sociaux, éthiques et politiques de l'énergie nucléaire et des autres sources d'énergie afin de créer les conditions d'une prise de décision conforme aux objectifs du développement durable.

Dans la mesure où les décisions de politique énergétique reposent sur des arbitrages entre les facteurs économiques, sociaux et environnementaux, il est essentiel de mettre l'énergie nucléaire en perspective avec les autres sources d'énergie. Le rapport passe en revue les principaux bénéfices, impacts et risques de l'énergie nucléaire afin d'aider les gouvernements à évaluer dans quelle mesure et dans quelles conditions l'énergie nucléaire peut contribuer au développement durable. Des travaux plus larges au sein de l'OCDE sur les risques et les bénéfices des autres sources d'énergie contribueront à mettre en place un cadre adéquat pour ce type d'analyses.

Ce rapport, qui ne préjuge en aucune manière des politiques énergétiques de chaque pays, peut être considéré comme un outil au service de la communauté internationale permettant d'évaluer l'énergie nucléaire face aux défis du long terme.

L'énergie nucléaire dans une perspective de développement durable est disponible gratuitement en ligne à l'adresse suivante : www.oecd-nea.org/html/pub/webpubs/ ou, dans sa version papier, sur demande adressée au Bureau des publications de l'AEN, 12 boulevard des Iles, 92130 Issy-les-Moulineaux, France (Mél : neapub@oecd-nea.org).

Télécharger ce document en format pdf (521 ko).

Contact avec la presse :

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
Fax : +33 1 45 24 11 10
E-mail: 
Website: www.oecd-nea.org

Autres liens