COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 11 juillet 2000

 

 

URANIUM - RESSOURCES, PRODUCTION ET DEMANDE NOUVEAU TOUR D'HORIZON DE LA SITUATION MONDIALE

Au cours des quelques dernières années, le marché mondial de l'uranium s'est caractérisé par une incertitude persistante à laquelle sont confrontés tant les producteurs que les consommateurs d'uranium du monde entier. Avec un parc nucléaire mondial en expansion, et une production d'uranium couvrant moins de 60 % de la demande, les stocks d'uranium ont continué de s'amenuiser à une cadence rapide. Malgré cette tendance, les informations nouvelles laissent penser que le marché de l'uranium continue d'être surabondant, en raison pour une large part du déblocage d'uranium à bas prix provenant des stocks gouvernementaux aux États-Unis et dans la Fédération de Russie.

Telle est l'une des principales conclusions du rapport qui vient de paraître sous le titre Uranium 1999 : Ressources, production et demande (mieux connu sous la dénomination de « Livre rouge ») établi conjointement par l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN) et par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Cette analyse mondiale, qui est la référence en matière d'uranium, se fonde sur des informations officielles provenant de 49 pays et comporte des compilations de statistiques sur les ressources, la prospection, la production et la demande au début de 1999.

Au 1er janvier 1999, les ressources classiques connues du monde récupérables à des coûts inférieurs ou égaux à $ 130 par kilogramme d'uranium (kg d'U) s'élevaient à environ 3,95 millions de t d'U (tonnes d'uranium). Les ressources raisonnablement assurées (RRA) récupérables à des coûts inférieurs ou égaux à $ 80/kg d'U représentaient au total à environ 3 millions de t d'U. L'ensemble des ressources classiques connues récupérables à des coûts inférieurs ou égaux à $ 40/kg d'U était chiffré à 1,25 millions de t d'U.

La production mondiale d'uranium a été de 35 000 t d'U en 1998, en baisse de 5 % par rapport à 1997. Dans les pays de l'OCDE, la production a diminué de 11 % en 1998 par rapport à 1997. Les augmentations de production enregistrées entre 1996 et 1998 dans quelques pays n'ont pas compensé les réductions intervenues dans d'autres tels que le Canada, les États-Unis, la France et la Hongrie.

Alors que globalement la capacité théorique de production n'a pas changé notablement, le secteur continue d'améliorer son efficience économique, de nouveaux gros producteurs à faible coût remplaçant des sociétés de moindre importance à coûts de production élevés. On trouvera dans ce rapport une projection de la capacité théorique mondiale de production d'uranium jusqu'en 2015, établie sur la base des projets de 22 pays producteurs. Pour la première fois, une importante proportion de cette capacité théorique de production repose sur des ressources récupérables à des coûts inférieurs ou égaux à $ 40/kg d'U. En réalité, près de 65 % des 974 000 t d'U correspondant à la capacité théorique cumulée de production des centres existants, commandés, prévus et envisagés jusqu'en 2015, se fonde sur des ressources entrant dans cette tranche de coût.

En 1998, les besoins annuels mondiaux en uranium des centrales nucléaires étaient estimés à environ 59 600 tonnes d'équivalent d'uranium naturel. D'après les projections, ces besoins devraient se situer entre 54 400 et 79 800 tonnes d'ici à 2015. Cette large fourchette, qui varie entre une baisse de plus de 11 % et une hausse de 33 %, est révélatrice de l'incertitude entachant la contribution future que l'électronucléaire est susceptible d'apporter à l'offre d'électricité.

Ce rapport présente d'importantes informations nouvelles provenant de tous les principaux centres de production d'uranium d'Afrique, d'Australie, d'Europe orientale, d'Amérique du Nord et des Nouveaux États indépendants. Il contient également une analyse par des experts internationaux des statistiques de ce secteur et des projections mondiales de la croissance de la puissance nucléaire installée de même que des besoins en uranium et de l'offre d'uranium.

« URANIUM 1999 : RESSOURCES, PRODUCTION ET DEMANDE »
OCDE, Paris, 1999
FF 510 - £ 48 - US$ 77 - DM 152 - Y 8 100
ISBN 92-64-27198-8

Pour tout compte rendu, veuillez mentionner le titre et les références de l'ouvrage.

Les commandes peuvent être adressées au Centre de l'OCDE de Paris,
2 rue André Pascal, 75775 Paris Cedex 16, France
Tél. : 33 (0)1 4524 8167 - Fax : 33 (0) 1 4910 4276
Mél. : sales@oecd.org - Internet: www.oecd.org

Commande en ligne : www.oecd.org/bookshop
(paiement sécurisé par carte de crédit)

Également disponible :

Pour la première fois, pour tout achat de l'édition papier, un CD-ROM de la publication sera envoyé gracieusement sur demande (voir le coupon détachable à la fin du livre).

Contact avec la presse :

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
Fax : +33 1 45 24 11 10
E-mail: 
Website: www.oecd-nea.org