COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 23 mai 2000

 

 

UN RAPPORT INTERNATIONAL SUR L'EXPÉRIENCE EN MATIÈRE D'EXPLOITATION DES CENTRALES NUCLÉAIRES

L'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN), conjointement avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), vient de publier un nouvel opuscule qui récapitule les importants enseignements tirés de l'analyse des incidents nucléaires survenus dans le monde entier au cours de la période 1996-1999.

Ce rapport, qui a été rédigé à l'intention d'un public de non-spécialistes, met en évidence les avantages tangibles en matière de sûreté obtenus à ce jour à partir de l'analyse de plus de 300 événements et les enseignements connexes qui en ont été tirés. Ce rapport indique, en particulier, que l'on a :

  • cerné de nouveaux phénomènes ;

  • diffusé des informations sur la sûreté de caractère générique à tous les pays de l'AEN et de l'AIEA ;

  • corrigé des erreurs, et déterminé non seulement les « précurseurs », mais aussi les causes profondes d'événements susceptibles d'avoir une incidence sur la sûreté, et diffusé des informations connexes à ceux qui interviennent dans la sûreté nucléaire.

La notification des incidents est devenue un aspect de plus en plus important de l'exploitation et de la réglementation de tous les secteurs liés à la santé et sécurité du public. Diverses industries, par exemple l'aéronautique, la chimie, les produits pharmaceutiques et les explosifs, dépendent toutes du retour d'expérience en matière d'exploitation afin d'en tirer des enseignements pour la sûreté.

Il ne s'est jamais produit d'accident ni d'événement nucléaire grave qui n'ait été précédé par des « phénomènes précurseurs » agissant en tant que « sonnette d'alarme ». C'est l'un des enseignements fondamentaux de l'accident de Three Mile Island, survenu en 1979 aux États-Unis, et qui a conduit l'AEN à créer en 1980 un Système international de notification des incidents (IRS). Ce système permet à des organismes nucléaires d'échanger des informations de façon systématique et de tirer des conclusions des événements qui surviennent dans des centrales nucléaires. L'IRS a ultérieurement été étendu à des pays n'appartenant pas à l'AEN et est actuellement exploité conjointement par l'AEN et l'AIEA. On s'accorde généralement à considérer que les échanges d'informations opérés dans le cadre de l'IRS ont contribué de manière notable au maintien d'un haut niveau de sûreté et à la prévention des accidents graves.

Les performances en matière de sûreté des centrales nucléaires, en particulier dans les pays de l'AEN ne cessent de s'améliorer ; cependant, il faut continuer de se montrer vigilant. L'analyse du retour d'expérience demeure essentielle. Il importe que tous les pays dotés de parcs nucléaires affectent des ressources suffisantes pour rendre possible la notification en temps voulu des événements et la mise en commun des informations les concernant.

Nuclear Power Plant Operating Experiences from the IAEA/NEA Incident Reporting System: 1996-1999

OCDE, Paris, 2000 - ISBN 92-64-17671-3 - 44 pages - En anglais seulement - Gratuit sur demande.

Pour tout compte rendu, veuillez mentionner le titre et les références de l'ouvrage.

Les commandes peuvent être adressées au Bureau des Publications de l'AEN, 12 boulevard des Iles, 92130 Issy-les-Moulineaux, France. Tél. : 33 (0)1 4524 1015. Fax : 33 (0)1 4524 1110. Mél : nea@oecd-nea.org. Le présent rapport est disponible par voie électronique à l'adresse suivante : http://www.oecd-nea.org/html/nsd/reports/nea2288-IRS.pdf.

Contact:

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
Fax : +33 1 45 24 11 10
E-mail: 
Website: www.oecd-nea.org