COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 10 avril 2000

 

 

RAPPORT DE L'AEN SUR LA PREVISION DU DOMMAGE D'IRRADIATION

L'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN) annonce la publication d'un nouveau rapport intitulé Prediction of Neutron Embrittlement in Reactor Pressure Vessel, un guide des meilleures techniques de calcul utilisables pour simuler les effets des rayonnements sur les matériaux de structure et prévoir les dommages qui peuvent en résulter pour les composants des réacteurs nucléaires, les cuves en particulier.

De nombreux réacteurs dans le monde arrivant à la fin de leur durée de vie nominale, des décisions devront être prises, soit pour les arrêter définitivement, soit pour la poursuite de leur exploitation. Il est donc primordial de pouvoir caractériser avec précision l'intégrité structurelle des composants de ces réacteurs si l'on veut prendre des décisions judicieuses concernant la validité de la conception du réacteur avec le temps, les marges de sûreté et les possibilités de prolonger la durée de vie des centrales mais aussi éviter tout jugement susceptible d'entraîner l'arrêt prématuré de centrales nucléaires encore en état de marche. Il y va de la sûreté et des performances économiques des installations.

Depuis plus de vingt ans, on se sert essentiellement de méthodes de calcul dont la précision ne dépasse pas 20% pour prévoir l'impact des neutrons rapides à l'origine de l'endommagement des parois des cuves de réacteurs. L'incertitude sur ces calculs provient surtout des approximations effectuées pour traiter le problème (géométrie en deux dimensions).

Le nouveau rapport de l'AEN démontre qu'un traitement plus fin du problème (géométries en trois dimensions) donne de bien meilleures prévisions. La précision des calculs se situe couramment autour de ± 10%, et la concordance entre les calculs de "haute précision" et les résultats expérimentaux est supérieure à ± 5%.

On trouvera dans le rapport les résultats d'un éventail de calculs, approchés et plus élaborés, réalisés par des groupes de chercheurs des pays Membres de l'AEN. Ces résultats sont ensuite comparés avec les données expérimentales recueillies sur le réacteur VENUS du centre de recherches nucléaires du SCK-CEN à Mol, en Belgique, afin d'en tirer des conclusions sur la précision des calculs.

Avec les récents progrès des techniques de calcul et les ordinateurs puissants d'aujourd'hui, la durée de ces calculs 3D complexes a pu être sensiblement réduite. Les calculs de "haute précision" eux-mêmes se font aujourd'hui couramment.

Cette baisse à 5% de l'incertitude sur les prévisions de l'endommagement des composants de réacteurs sous irradiation permettra d'ajuster au mieux les marges de sûreté et, par voie de conséquence, d'améliorer les conditions économiques d'exploitation des générations actuelles et futures de centrales nucléaires.


PREDICTION OF NEUTRON EMBRITTLEMENT IN THE REACTOR PRESSURE VESSEL VENUS-1 and VENUS-3 Benchmarks
(en format pdf - 2 612 ko)

OCDE, Paris, 2000

ISBN 92-64-17637

268 pages - en anglais seulement - Gratuit sur demande

Contact avec la presse :

Mme. Cynthia Gannon-Picot
Chef, Relations extérieures et relations publiques
Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN)
Tél. : +33 1 45 24 10 10
Fax : +33 1 45 24 11 10
E-mail: 
Website: www.oecd-nea.org