PRESS COMMUNIQUÉ
Paris, 28 septembre 1998

 

 

 

Quarante ans de coopération internationale dans le domaine de l’énergie nucléaire

Quarantième anniversaire de l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire


Quelque 150 experts gouvernementaux internationaux dans les domaines de l’énergie, de l’énergie nucléaire et de l’environnement se réuniront le 30 septembre 1998, à Paris (France), pour fêter le 40ème anniversaire de la création de l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN). Le thème de cette réunion anniversaire "Contribution de la coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire à l’avènement d’une nouvelle ère mondiale" a été choisi afin de réfléchir à la part de la production d’électricité qui sera assurée par l’énergie nucléaire dans l’avenir.

Compte tenu de l’importance accordée par la communauté mondiale à la limitation des émissions de gaz à effet de serre et du changement climatique ainsi que de la nécessité, pour les autorités nationales, de se préparer à une forte poussée de la demande mondiale d’énergie dans les décennies à venir, il est indispensable de faire en sorte que toutes les options énergétiques restent ouvertes dans le cadre d’un développement durable.

La contribution future de l’énergie nucléaire dépendra, entre autres, de la capacité d’adaptation de l’industrie et des pouvoirs publics aux nouveaux paramètres du marché de l’énergie. En particulier, il conviendra impérativement de continuer à développer la compétitivité de l’énergie nucléaire dans le contexte de la déréglementation du marché de l’électricité tout en préservant des niveaux de sûreté satisfaisants et en procédant à toutes les améliorations réalisables, en faisant progresser la gestion et l’évacuation des déchets à vie longue et, plus généralement, en s’efforçant de mieux faire comprendre l’énergie nucléaire au public. La coopération internationale peut jouer un rôle déterminant pour la réalisation de ces objectifs.

Cette réunion anniversaire spéciale de l’AEN sera présidée par le Secrétaire général de l’OCDE, M. Donald Johnston, et le président du Comité de direction de l’énergie nucléaire, M. Christian Prettre (France).

L’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) a été créée en 1972 pour succéder à l’Agence européenne pour l’énergie nucléaire (AEEN) fondée en 1958.

L’AEN est une institution semi-autonome au sein de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), dont le siège se trouve en France, dans la région parisienne. L’Agence a pour mission de contribuer, par le biais de la coopération entre ses pays Membres, au développement de l’énergie nucléaire en tant que source d’énergie compétitive, sûre et acceptable pour l’environnement.

L’AEN comprend actuellement 27 pays d’Europe, d’Amérique et de la région Asie-Pacifique. Ses membres détiennent 85 pour cent du parc nucléaire mondial, et on retrouve parmi eux une grande majorité des pays les plus avancés dans le domaine nucléaire. En outre, la Commission européenne participe aux travaux de l’AEN, et il existe un accord de coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique.

L’Agence contribue à la viabilité de la filière électronucléaire grâce à une coopération internationale visant à mettre en commun les compétences des pays Membres, à diffuser des informations et à susciter l’adoption de positions communes sur des questions importantes. L’AEN poursuit ses objectifs à travers un programme équilibré qui aborde les questions de fond, comme la sûreté nucléaire et le régime des autorisations, la gestion des déchets radioactifs, la radioprotection, les aspects économiques et technologiques du cycle du combustible nucléaire, les sciences nucléaires, le droit et la responsabilité nucléaires et l’information du public. La Banque de données de l’AEN procure des services scientifiques partout dans le monde à un large éventail d’utilisateurs dans des laboratoires, le secteur industriel et les milieux universitaires.

L’AEN coopère d’autre part avec des pays non membres d’Europe centrale et orientale (les PECO) et avec l’ex-Union soviétique (NEI) dans les domaines de la sûreté nucléaire et du droit nucléaire. L’un des principaux objectifs de cette coopération est d’aider ces pays à planifier, développer et exécuter par eux-mêmes des travaux de recherche sur la sûreté nucléaire, et à développer une culture de sûreté nucléaire.



Press office:



Tel.: +33 1 45 24 10 10
Fax: +33 1 45 24 11 10